De l’affaiblissement de la raison, et de la décadence en Europe (Antoine Blanc de Saint-Bonnet)

(2 avis client)

12,00 

« Les enfants portent sur la tête la couronne des vertus de leurs pères, lorsque les pères, dans l’éducation, ont préféré la vertu à leurs enfants. Car ceux qui préfèrent leurs enfants à la vertu, voient s’envenimer leur propre sang, et leur race redescendre. »
« L’homme est un ressort vivant ; sa pensée, comme sa volonté, ne prend ses forces que tendue. La sévérité de l’éducation est, dans une famille, l’impulsion avec laquelle elle s’élance dans l’avenir. Celle où l’éducation se ramollit, en deux générations verra sa fin. Dans le peuple, chez le paysan, les enfants sont généralement gâtés. Suivez l’homme sur le globe ; les plus rudes climats, les plus pénibles travaux ont été les conditions de gloire et de longévité des nations. »

Description

« Les enfants portent sur la tête la couronne des vertus de leurs pères, lorsque les pères, dans l’éducation, ont préféré la vertu à leurs enfants. Car ceux qui préfèrent leurs enfants à la vertu, voient s’envenimer leur propre sang, et leur race redescendre. »
« L’homme est un ressort vivant ; sa pensée, comme sa volonté, ne prend ses forces que tendue. La sévérité de l’éducation est, dans une famille, l’impulsion avec laquelle elle s’élance dans l’avenir. Celle où l’éducation se ramollit, en deux générations verra sa fin. Dans le peuple, chez le paysan, les enfants sont généralement gâtés. Suivez l’homme sur le globe ; les plus rudes climats, les plus pénibles travaux ont été les conditions de gloire et de longévité des nations. »
« Or, la raison se développe, avant tout, par la Religion ; ensuite par la métaphysique, les belles actions, les axiomes, la haute histoire, les sciences morales en général, enfin par tout ce qui cultive ses trois éléments impersonnels, qui sont le bien, le beau, le vrai, en un mot le divin. — L’intelligence se développe avant tout par les langues, ensuite par l’étude des êtres, des rapports ; de la logique, de quelques mathématiques, en un mot par ce qui exerce ses facultés personnelles, qui sont l’attention, la mémoire, l’imagination, l’induction et la déduction, l’abstraction, la comparaison et la généralisation, tout ce qu’appelle l’étude du fini. »
« Vous avez voulu créer les Collèges, scindant le Système d’éducation, pour laisser aux séminaires la partie divine et nous réserver la partie profane, toujours pensant faire mieux que l’Église. Peu à peu les grandes familles, en France, ont été ébranlées par le scepticisme et la frivolité, jusqu’à ce qu’on vît tous les hommes de la Révolution sortir en masse de cette éducation romaine. Ceux qui la donnent ne manquent jamais de dire qu’ils n’oublient point l’enseignement religieux. L’aveu ne saurait arriver plus complet : c’est l’instruction qui est religieuse, c’est l’éducation qui est païenne… Vous en avez le résultat. »
« Si un doute vous reste, voyez ceux qui mettront toutes leurs forces à le défendre [l’esprit du XVIIIe siècle et son système d’éducation]. Règle sûre et fidèle, pour savoir si une chose est nuisible, examinez si elle obtient l’approbation des hommes étrangers à la Foi, ou si elle eut celle du siècle dernier [le XVIIIe]. »

Informations complémentaires

Poids 0.191 kg
Dimensions 15.6 × 0.51 × 23.39 cm
ISBN-13

979-1093228150

Date de parution

Avril 2022

Nombre de pages

86

2 avis pour De l’affaiblissement de la raison, et de la décadence en Europe (Antoine Blanc de Saint-Bonnet)

  1. Le Rouge & le Noir

  2. Vexilla Galliæ

    https://www.vexilla-galliae.fr/royaute/ex-libris-de-laffaiblissement-de-la-raison-et-de-la-decadence-en-europe-a-b-de-saint-bonnet/

    [Ex-libris] De l’affaiblissement de la raison et de la décadence en Europe (A. B. de Saint-Bonnet)

    26 août 2022

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…